Naissance d’un Collectif

Le Collectif Fanfarnaüm est né fin 2011 de l’initiative de plusieurs membres de la fanfare les Trous Balourds. En effet, au fur et à mesure des années, les membres de cette fanfare étudiante ont évolué en compagnie et dans diverses fanfares toulousaines, ayant pour première conséquence un fort taux de consanguinité entre les Trous Balourds, le Royal Rooste et le Gimmick Five Syndicate.L’envie de porter l’idée d’un projet commun et d’officialiser l’entraide entre ces fanfares a donc naturellement émergée et le Collectif Fanfarnaüm naquit. Longtemps sans activité publique, il a d’abord consisté à coordonner les actions des fanfares membres en améliorant les communications internes et à proposer une gestion administrative aux fanfares en mal d’association.

Le 8 décembre 2012, un premier concert sous la bannière du collectif eu lieu sur le marché d’Arnaud Bernard. Ce fût le dernier pour la fanfare Royal Rooste mais courant 2013, les Drum n’Brass et leur afro-funk rejoignirent nos rangs, puis le projet Ooga Chaka (membre de Fanfare Sans Frontières)

Depuis, les fanfares du collectif animent les rues toulousaines tous les premiers dimanches du mois et s’évertuent à faire passer le message festif fanfaronesque en organisant régulièrement des événements dans les salles toulousaines.